Faire un don

ANNONCES

10/09 L’enregistrement du direct de D8, I>Télé et D17 nécessite un traitement spécifique en raison de l’absence des champs num_units_in_tick et time_scale de l’en-tête SPS du flux élémentaire h.264 diffusé (timing_info_present_flag est positionné sur zéro). La fréquence d’images est à l’état indéterminé.


12/12 Un article étonnant a été publié par l’Agence France-Presse. Consultez-le à l'adresse captvty.fr/afp

DERNIÈRE VERSION

Version 2.3.2.1 publiée le 23 octobre 2014. Afficher les détails des fichiers.
Télécharger (archive ZIP)   Télécharger (auto-extractible)
Comment faire pour mettre à jour Captvty ?
Les produits Symantec peuvent actuellement signaler un faux positif SONAR.Heuristic.120.
Nom du fichier captvty-2.3.2.1.zip captvty-2.3.2.1-autoextract.exe
Taille 15,1 Mo 9,72 Mo
SHA-1 f503b2701b99f396374027b089f62042779b4c53 d9ecb4ece41dd213b6b6aebac3354a42b0858641 ?
 

SHA-1 (Secure Hash Algorithm 1) est une fonction de hachage cryptographique produisant un résultat appelé hash ou signature. De la même manière qu’une signature est propre à chaque individu, un hash est propre à chaque fichier pouvant exister. La présence de la signature SHA-1 sur captvty.fr permet donc de vérifier si le fichier ZIP téléchargé correspond bien au fichier ZIP proposé par captvty.fr.

Si le fichier ZIP est endommagé à cause d’une erreur pendant le téléchargement, ou si vous possédez un fichier ZIP qui porte le même nom mais dont le contenu aurait été modifié, alors la signature SHA-1 sera différente. En d’autres termes, le fichier ZIP en votre possession n’est pas le bon.

Pour obtenir la signature SHA-1 du fichier ZIP (ou de n’importe quel autre), vous pouvez installer HashTab. La signature sera ensuite présente dans l’onglet Hachages de la fenêtre des propriétés du fichier à vérifier.

Cette page recense les situations rencontrées par les utilisateurs et tente de répondre aux questions que vous vous êtes posées.

// Présentation

Captvty, comment ça se prononce ?

Vocalisé par Acapela

À quoi ce logiciel sert-il ?

Captvty permet d’accéder de façon simplifiée aux directs ainsi qu’aux offres de télévision de rattrapage des chaînes de télévision. Grâce à ces offres, les émissions sont accessibles après leur diffusion à l’antenne et pendant une durée variable, allant d’une à plusieurs semaines.

Captvty interroge les sites Web des chaînes et propose une liste des vidéos qui sont en libre accès sur ces sites, exactement comme le feraient Internet Explorer, Firefox, Chrome, Safari, Opera ou n’importe quel autre navigateur. Lorsque l’utilisateur exécute le programme sur son ordinateur et choisit de visionner ou de télécharger une vidéo, l’utilisateur se connecte par l’intermédiaire du programme au site de la chaîne sélectionnée et télécharge le fichier correspondant sur son ordinateur, en suivant simplement le lien d’accès à la vidéo proposé par ledit site.

En cela, il n’y a ni reproduction ni mise à la disposition du public sur Captvty.fr d’œuvres protégées par le droit d’auteur. Le contenu qui peut ainsi être téléchargé provient en effet exclusivement des sites interrogés. Il s’agit bien du contenu que les chaînes de télévision mettent elles-mêmes à la disposition du public et qui peut être consulté directement par les internautes.

Du point de vue juridique, Captvty est un outil légal eu égard aux législations française et européenne. Explications.

Contenu librement et légalement disponible sur Internet

  • Arrêt C-466/12 (Svensson) du 13 février 2014 de la Cour de justice de l’Union européenne, confirme que ne constitue pas un acte de communication au public, tel que visé à la disposition de l’article 3, paragraphe 1, de la directive 2001/29/CE du Parlement européen et du Conseil, la fourniture de liens vers des œuvres librement disponibles sur un autre site Internet s’il ne s’agit pas d’un public nouveau, c’est-à-dire à « un public n’ayant pas été pris en compte par les titulaires du droit d’auteur, lorsqu’ils ont autorisé la communication initiale au public » ; en d’autres termes, si l’œuvre est accessible sans restriction d’accès et que le lien ne permet pas de contourner des mesures de restriction mises en place « par le site où se trouve l’œuvre protégée » (dans le cas où l’œuvre initialement publiée n’aurait plus été accessible, ou si elle n’avait été accessible qu’à un public restreint).

Copie privée

  • Article L. 122-5 (loi n°2011-1898) du Code de la propriété intellectuelle, dispose que « Lorsque l’œuvre a été divulguée, l’auteur ne peut interdire : 1° Les représentations privées et gratuites effectuées exclusivement dans un cercle de famille ; 2° Les copies ou reproductions réalisées à partir d’une source licite et strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective. »
  • Article L. 211-3 (loi n°2011-1898) du Code de la propriété intellectuelle, dispose que « Les bénéficiaires des droits ouverts au présent titre ne peuvent interdire : 1° Les représentations privées et gratuites effectuées exclusivement dans un cercle de famille ; 2° Les reproductions réalisées à partir d’une source licite, strictement réservées à l’usage privé de la personne qui les réalise et non destinées à une utilisation collective. »

Services de télévision et mesures techniques de protection

  • Article L. 331-9 (loi n°2009-669) du Code de la propriété intellectuelle, dispose que « Les éditeurs et les distributeurs de services de télévision ne peuvent recourir à des mesures techniques qui auraient pour effet de priver le public du bénéfice de l’exception pour copie privée, y compris sur un support et dans un format numérique, dans les conditions mentionnées au 2° de l’article L. 122-5 et au 2° de l’article L. 211-3. »

Captvty n’est pas Wizzgo

Romualdinho13 nous rappelle à juste raison (en bas de la page indiquée) que, dans l’utilisation de Captvty et des autres logiciels similaires, le copiste et l’usager sont incarnés dans la même personne et donc l’internaute exerce lui-même son droit à l’exception de copie privée, les trois conditions suivantes étant réunies :

  • le copiste et l’usager doivent être la même personne : « [La copie] doit être faite par le copiste pour son usage propre » ;
  • la copie doit être faite pour un usage personnel et rester dans un cadre familial ;
  • la copie ne doit pas générer d’activité lucrative de la part du copiste.

Merci donc à Gabin Romuald I. pour sa couverture du sujet, notamment du cas TF1, de ses conseils et de mettre en évidence le fait que « les internautes ont le droit de récupérer toute œuvre gratuite légalement publiée ».

La presse en a parlé

Quelles sont ses principales caractéristiques ?

Captvty permet de visionner différentes chaînes en direct et est capable de lister de façon automatique les émissions des chaînes ou plates-formes suivantes :

  • TF1
  • France 2
  • France 3
  • Canal+
  • France 5
  • M6
  • Arte
  • D8
  • W9
  • TMC
  • NT1
  • NRJ 12
  • LCP
  • Public Sénat
  • France 4
  • BFM TV
  • I>Télé
  • D17
  • Gulli
  • France Ô
  • HD1
  • L’Équipe 21
  • 6ter
  • Numéro 23
  • RMC Découverte
  • Chérie 25
  • Outre-Mer 1ère
  • TV5 Monde
  • Equidia
  • beIN SPORT
  • La RTBF
  • La RTS
  • ICI Tou.tv
  • V Télé

Un module de téléchargement manuel (situé au-dessus du bouton TF1) permet de saisir l’adresse d’une page Web afin de télécharger la vidéo présente sur cette page lorsque la plate-forme de diffusion est reconnue. La plate-forme est donc déterminée en fonction de l’adresse, suivant le tableau de correspondance suivant :

  • Arte
  • arte.tv
  • beIN SPORT
  • beinsport.fr
  • beinsport.tv
  • Brightcove
  • bcove.me
  • brightcove.com
  • bfmtv.com
  • rmcdecouverte.com
  • ztele.com
  • musiqueplus.com
  • canalvie.com
  • canald.com
  • vtele.ca
  • tvasports.ca
  • casatv.ca
  • tvanouvelles.ca
  • yoopa.ca
  • tva.canoe.ca
  • argent.canoe.ca
  • prise2.tv
  • vrak.tv
  • Canal+
  • canalplus.fr
  • itele.fr
  • teletoonplus.fr
  • d8.tv
  • d17.tv
  • tpsstar.fr
  • Canal-U
  • canal-u.tv
  • Dailymotion
  • dailymotion.com
  • dai.ly
  • Delve Networks
  • video.telequebec.tv
  • video.tv5.ca
  • France 24
  • france24.com
  • France Télévisions
  • france2.fr
  • france3.fr
  • france4.fr
  • france5.fr
  • franceo.fr
  • francetelevisions.fr
  • francetv.fr/sport
  • francetvinfo.fr
  • la1ere.fr
  • pluzz.fr
  • pluzz.francetv.fr
  • Gulli
  • gulli.fr
  • INA
  • ina.fr
  • Kewego
  • kewego.fr
  • lequipe.fr
  • lequipe21.fr
  • M6
  • clubic.com
  • deco.fr
  • jeuxvideo.fr
  • m6.fr
  • m6replay.fr
  • paris-premiere.fr
  • teva.fr
  • turbo.fr
  • w9.fr
  • Mon-Ludo.fr
  • mon-ludo.fr
  • MTV Networks France
  • gameone.net
  • mtv.fr
  • nickelodeon.fr
  • NRJ
  • nrj12.fr
  • cherie25.fr
  • RTBF
  • rtbf.be
  • RTL.be
  • rtl.be
  • RTS
  • rts.ch
  • RuTube
  • rutube.ru
  • Radio-Canada
  • artv.ca
  • tou.tv
  • radio-canada.ca
  • Universcience
  • universcience.tv
  • universcience-vod.fr
  • WAT
  • wat.tv
  • tf1.fr
  • tmc.tv
  • hd1.tv
  • tfou.fr
  • tfou-3-6.fr
  • plurielles.fr
  • teleshopping.fr
  • lci.fr
  • automoto.fr
  • ushuaia.com
  • ushuaia.fr
  • ushuaiatv.fr
  • histoire.fr
  • histoire.tv
  • odyssee.fr
  • tf1conso.fr
  • excessif.com
  • nt1.tv
  • stylia.fr
  • tf1production.fr
  • les-pretres.fr
  • tvbreizh.fr
  • eurosport.anayou.com
  • eurosport.*
  • eurosportplayer.*
  • rugbyrama.fr
  • teameuropcar.com
  • YouTube
  • youtube.com
  • youtu.be

La plate-forme peut aussi être sélectionnée manuellement si l’adresse n’est pas reconnue par Captvty.

Il est possible de convertir et assembler les fichiers téléchargés à partir ou vers les formats MPEG-4 et Matroska.

// Installation et mise à jour

Vous devez vous assurer que Microsoft .NET Framework 4 est installé sur votre ordinateur.

Microsoft .NET Framework 4 regroupe plusieurs technologies de programmation permettant de concevoir des applications évoluées.

Microsoft .NET Framework 4 est publié en tant que mise à jour recommandée pouvant être installée automatiquement sous Windows Vista et Windows 7, comme le montre l’illustration suivante :

KB982670

En revanche, Microsoft .NET Framework 4 est publié en tant que mise à jour facultative pour Windows XP. Sous Windows XP, vous devez exécuter manuellement Windows Update et sélectionner .NET Framework 4 Client Profile. Il est également disponible sous Windows Server 2003, Windows Server 2008 et Windows Server 2008 R2 en tant que mise à jour facultative.

Pour installer .NET Framework 4 sans passer par Windows Update, téléchargez et exécutez dotNetFx40_Client_setup.exe.

Pour plus d’informations, consultez http://support.microsoft.com/kb/982670/fr.

Comment installe-t-on Captvty ?

Téléchargez le fichier ZIP disponible en haut à droite sur le site. Ensuite, pour décompresser ce fichier, effectuez l’une des opérations suivantes :

  • Double-cliquez sur le fichier ZIP, puis glissez-déposez tous les fichiers dans un autre dossier ;
  • Cliquez avec le bouton droit de la souris sur le fichier ZIP, puis choisissez Extraire.

Attention : ALZip est incapable de décompresser le fichier ZIP. La cause cette erreur est inconnue, réessayez avec 7-Zip.

Au final, dans le nouveau dossier, vous devriez obtenir un fichier nommé Captvty.exe, un autre Captvty.exe.config, ainsi qu’un dossier intitulé « tools » (qui contient plusieurs outils indispensables au bon fonctionnement du logiciel).

Il ne vous reste plus qu’à lancer le programme en double-cliquant sur Captvty.exe.

Pour mettre à jour Captvty, vous pouvez suivre cette procédure.

Y a-t-il une procédure pour effectuer une simple mise à jour ?

Pour mettre à jour le programme, téléchargez l’archive auto-extractible (.exe) de la dernière version disponible et exécutez-la. Ensuite, lorsque vous y êtes invité, choisissez le dossier dans lequel se trouve votre version de Captvty, puis validez. Les anciens fichiers de votre version seront alors remplacés par ceux de la nouvelle version.

Votre logiciel sera ainsi à jour et prêt à être utilisé.

// Problèmes rencontrés au premier lancement

Le programme affiche le message d’erreur : « L’application n’a pas réussi à s’initialiser correctement (0xc0000135) ».

Cela se produit si vous n’avez pas installé Microsoft .NET Framework 4.

Le programme affiche un message d’erreur (en français ou en anglais) concernant .NET Framework.

En fonction de votre système, vous pouvez être amené à voir apparaître l’un des messages d’erreur suivants :

  • Pour exécuter cette application, vous devez installer au préalable une des versions suivantes du .NET Framework : v4.0.30319.
  • To run this application, you first must install one of the following versions of the .Net Framework: v4.0.30319.

Pour résoudre ce problème, vous devez installer Microsoft .NET Framework 4.

Le programme ne démarre pas ou ne s’affiche pas correctement, ou bien je rencontre d’autres problèmes avec .NET Framework.

En dernier recours, essayez de nettoyer complètement toutes les installations de .NET Framework en utilisant .NET Framework Cleanup Tool.

Je rencontre des difficultés pour utiliser Captvty sur un ordinateur disposant d’un produit Symantec.

Symantec a identifié un problème dans le composant SONAR qui est inclus dans plusieurs produits de la gamme Norton. Ainsi, SONAR peut supprimer à tort et sans préavis des logiciels conçus grâce à la plateforme Microsoft .NET Framework, tels que Captvty. Symantec travaille à résoudre ce problème.

// Utilisation

Une fois le logiciel lancé, comment ça marche ?

Pour accéder aux directs, cliquez avec le bouton droit sur une chaîne de télévision dans la liste de gauche, puis sur le menu qui s’affiche.

Pour les émissions en rattrapage, choisissez une chaîne en cliquant dessus avec le bouton gauche. La liste des émissions se charge alors dans le volet principal. Les émissions d’une chaîne donnée peuvent être classées dans différentes rubriques, qui apparaissent alors dans la liste déroulante située au-dessus de la liste des émissions.

Une barre de progression orange apparaît pendant le chargement de la liste des émissions, puis disparaît lorsque la liste est complètement chargée.

Sélectionnez ensuite l’émission de votre choix, puis choisissez de la télécharger ou de la visionner en cliquant sur les liens qui se trouvent dans l’onglet Détails.

Ces deux options, parmis d’autres, sont également disponibles dans les menus contextuels des différentes listes du programme (émissions, téléchargement, conversion). Pensez-y !

Quoi que je fasse, l’erreur suivante survient : « Tentative de chargement d’un assembly à partir d’un emplacement réseau  » ou « An attempt was made to load an assembly from a network location ».

Une erreur peut survenir à chaque fois que vous cliquez sur une chaîne. Le texte complet de cette erreur en français et en anglais est le suivant :

  • Tentative de chargement d’un assembly à partir d’un emplacement réseau qui aurait entraîné l’utilisation de l’assembly en mode Bac à sable (sandbox) dans les versions antérieures du .NET Framework. Cette version du .NET Framework n’activant pas la stratégie CAS par défaut, ce chargement peut être dangereux. Si ce chargement n’est pas destiné à utiliser l’assembly en mode Bac à sable (sandbox), activez le commutateur loadFromRemoteSources. Pour plus d’informations, consultez http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=155569.
  • An attempt was made to load an assembly from a network location which would have caused the assembly to be sandboxed in previous versions of the .NET Framework. This release of the .NET Framework does not enable CAS policy by default, so this load may be dangerous. If this load is not intended to sandbox the assembly, please enable the loadFromRemoteSources switch. See http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=155569 for more information.

Ce problème apparaît en particulier si vous avez renommé le fichier Captvty.exe, ou si vous n’avez pas correctement copié le fichier Captvty.exe.config. D’autre part, si vous avez tenté de renommer le premier fichier, veillez à ce que le deuxième fichier ait bien le même nom que le premier.

La liste des émissions reste vide, quelle que soit la chaîne ou la rubrique choisie !

Captvty se connecte à Internet en utilisant les paramètres de connexion d’Internet Explorer. Vérifiez que vous pouvez utiliser Internet Explorer pour naviguer sur Internet. Si vous n’y arrivez pas, il peut s’agir entre autres d’un problème avec la configuration du serveur proxy. Ce paramètre se trouve dans le menu Outils, puis Options Internet, onglet Connexions, puis Paramètres réseau.

Deux cas de figure se présentent à vous :

  • Vous êtes dans une entreprise : vous devez peut-être renseigner un serveur proxy (que l’administrateur réseau vous aura communiqué).
  • Vous êtes un particulier : la plupart du temps, toutes les cases à cocher doivent être désactivées.

Vérifiez également que votre antivirus ou votre pare-feu ne bloque pas l’accès Internet de Captvty.

Visionner une émission : différence entre le lecteur embarqué et un lecteur externe

Le lecteur embarqué permet de visionner une émission sans avoir recours à un logiciel supplémentaire : c’est Captvty lui-même qui se charge d’afficher la vidéo.

Notez que bien que ce lecteur soit polyvalent et permette ainsi de voir la plupart des émissions, il ne sera pas utilisé dans certains cas. Ainsi, les émissions diffusées au format WMV seront lues directement avec le lecteur Windows Media, tandis que d’autres nécessiteront l’utilisation du site Web de la chaîne (ouvert dans le navigateur par défaut).

L’option du lecteur externe permet quant à elle d’utiliser le(s) logiciel(s) de lecture vidéo de son choix. Ce lecteur vidéo doit être installé sur l’ordinateur et doit être compatible avec cette fonctionnalité. Les lecteurs suivants sont recommandés :

La configuration des lecteurs vidéo se fait dans la fenêtre Options.

La fenêtre du lecteur embarqué reste complètement noire. À quoi cela est-il dû ?

Le lecteur embarqué affiche la vidéo par l’intermédiaire de la technologie Adobe Flash. Captvty vérifie et vous informe, le cas échéant, qu’Adobe Flash n’est pas correctement installé sur votre ordinateur et vous invite à le faire pour visionner la vidéo.

Cependant, et bien qu’il soit correctement reconnu, la vidéo peut ne pas s’afficher (écran noir). Dans ce cas, cliquez simplement ici afin de réparer votre installation d’Adobe Flash.

Un message m’indique qu’aucune application n’est associée avec le protocole MMS.

Pour rétablir l’association par défaut, dans le Panneau de configuration de Windows Vista ou Windows 7, ouvrez le module Programmes par défaut, puis sélectionnez la première icône représentant une coche verte sur un rond multicolore. Choisissez Lecteur Windows Media (à gauche), puis Choisir les paramètres (en bas). En bas de la liste qui s’affiche, sélectionnez MMS puis validez en cliquant sur OK.

// Téléchargement des émissions

Je choisis de télécharger la vidéo. Que va-t-il se passer ?

Dans un premier temps, Captvty proposera un choix de formats vidéo si l’émission choisie est disponible dans plusieurs versions. Une fois ce choix effectué, ladite émission sera ajoutée à la liste située dans l’onglet Téléchargement, et le téléchargement proprement dit commencera. Les émissions sont finalement conservées dans le répertoire qui est défini dans les options du programme.

Il est possible de visionner une émission pendant son téléchargement en double-cliquant sur son nom dans la liste des téléchargements. Un menu contextuel permet quant à lui d’annuler un téléchargement.

Qu’est-ce qu’une mesure technique de protection (DRM) et pourquoi Captvty m’informe-t-il de sa présence au moment d’accéder à certains contenus ?

Ceci n’est pas un dysfonctionnement du logiciel.

Les chaînes de télévision recourent à des mesures techniques de protection pour empêcher ou contrôler la copie ou le visionnage des œuvres. Ces mesures techniques de protection, appelées couramment DRM (Digital Rights Management), rendent inopérant le téléchargement des contenus par Captvty.

On constate donc que la mise en place de telles mesures a pour effet de priver les bénéficiaires des exceptions définies dans les articles L. 122-5 et L. 211-3 du Code la propriété intellectuelle :

  • Copies ou reproductions réalisées à partir d’une source licite et strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective ;
  • Représentations ou reproductions d’extraits d’œuvres, sous réserve d’œuvres conçues à des fins pédagogiques, à des fins exclusives d’illustration dans le cadre de l’enseignement et de la recherche, à l’exclusion de toute activité ludique ou récréative, dès lors que le public auquel cette représentation ou cette reproduction est destinée est composé majoritairement d’élèves, d’étudiants, d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, que l’utilisation de cette représentation ou cette reproduction ne donne lieu à aucune exploitation commerciale ;
  • Reproductions et représentations par des personnes morales et par les établissements ouverts au public, tels que bibliothèques, archives, centres de documentation et espaces culturels multimédia, en vue d’une consultation strictement personnelle de l’œuvre par des personnes atteintes d’une ou de plusieurs déficiences des fonctions motrices, physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques ;
  • Reproductions d’œuvres et de représentations effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou d’études privées par des particuliers, dans les locaux de l’établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d’archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial.

L’article L. 331-31 (loi n°2009-1311) dispose que la Hadopi est compétente pour veiller à ce que la mise en œuvre des mesures techniques de protection n’ait pas pour effet de priver les bénéficiaires de ces exceptions…

On notera également que l’article L. 331-9 (loi n°2009-669) dispose que :

  • Les éditeurs et les distributeurs de services de télévision ne peuvent recourir à des mesures techniques qui auraient pour effet de priver le public du bénéfice de ces exceptions.

Remarque : l’auteur du logiciel ne saurait se substituer aux associations de consommateurs concernant tout usage des mesures techniques de protection (DRM) que des utilisateurs pourraient juger abusives. Il est sans doute possible de communiquer votre avis aux contacts des chaines de télévision utilisatrices de mesures techniques de protection (DRM) :

Pourquoi certaines émissions ne peuvent-elles pas être téléchargées depuis le pays où je réside ?

Pour des raisons de droits, les diffuseurs de contenus peuvent restreindre l’accès aux émissions à un ou plusieurs pays. Quand un tel cas se présente, il est impossible de télécharger une émission en dehors du territoire pour lequel les ayants droit ont concédé la licence d’exploitation de la vidéo à la chaîne.

// Lecture et conversion des fichiers téléchargés

L’émission a bien été téléchargée, mais je ne parviens pas à lire le fichier vidéo.

En fonction de la chaîne et parfois de l’émission elle-même, le fichier téléchargé sur votre ordinateur peut avoir des formats différents. On pourra retrouver des fichiers du type :

Ces types de fichiers peuvent ou non être lisibles nativement avec les systèmes d’exploitation Microsoft, en fonction du tableau suivant :

Format compatible avec : Windows XP Windows Vista Windows 7 Windows 8
FLV Non Non Non Non
MP4 Non Non Oui Oui
ASF Oui Oui Oui Oui
WMV Oui Oui Oui Oui
WebM Non Non Non Non
MKV Non Non Non Non

Si vous vous trouvez dans le cas où la compatibilité entre le format de fichier et le système d’exploitation n’est pas assurée, vous pouvez soit :

Notez également que les vidéos au format ASF sont finalisées à la fin du téléchargement. La finalisation est une opération qui consiste à générer un fichier WMV qui peut être lu avec les équipements Hi-Fi, les systèmes de stockage réseau multimédia et les appareils portatifs compatibles Windows Media. Le fichier ASF original est conservé à toutes fins utiles.

Lorsque je lis un fichier MPEG-2 TS, le son est entrecoupé, haché, interrompu ou saccadé.

Pour résoudre ce problème, convertissez le fichier TS au format MP4 depuis l’onglet Conversion de Captvty.

Je n’arrive pas à convertir les fichiers FLV et un message d’erreur s’affiche concernant .NET Framework.

Pour être convertis, les fichiers FLV sont d’abord traités par un programme nommé FLV Extract. Ce programme peut nécessiter .NET Framework 2.0 et s’il ne le trouve pas, le message d’erreur suivant s’affiche : Unable to find a version of the runtime to run this application.

Ce problème peut être résolu en installant Microsoft .NET Framework 2.0.

Comment faire pour convertir les fichiers téléchargés vers les formats MPEG-4 ou Matroska ?

L’onglet Conversion permet d’effectuer des traitements sur les fichiers vidéo téléchargés (ou sur d’autres fichiers).

Pour convertir un ou plusieurs fichiers, ajoutez-les à la liste. Sélectionnez ensuite les fichiers à convertir, puis cliquez sur MPEG-4 ou Matroska en fonction du format vers lequel la conversion doit être faite.

Il est possible d’assembler des vidéos en les sélectionnant, puis en choisissant Joindre. Le fichier final sera au format Matroska.

Comment faire pour convertir les fichiers téléchargés vers le format AVI ou d’autres formats ?

Captvty est capable de convertir rapidement des fichiers contenant principalement des flux vidéo H.264 (MPEG-4 AVC) et audio AAC. Pour ce faire, ces flux ne sont pas transcodés, mais simplement extraits du conteneur source (FLV ou MP4) puis encapsulés vers le conteneur de destination (MP4 ou MKV).

Le format AVI lu par certaines télévisions ou autres équipements audiovisuels désigne un conteneur qui ne gère ni les flux vidéo MPEG-4 AVC ni les flux audio AAC, mais qui prend en charge, entre autres, les flux MPEG-4 ASP pour la vidéo (qui peuvent notamment être encodés par le biais de DivX ou XviD) et MP3 pour l’audio. La conversion nécessite donc un transcodage.

Il existe différents logiciels gratuits pour effectuer tout type de conversion. En voici quelques uns :

// Lecture et conversion des enregistrements des directs

Le direct a bien été enregistré, mais je ne parviens pas à lire le fichier vidéo.

En fonction de la chaîne, le fichier enregistré sur votre ordinateur peut être au format Flash Video (.flv) ou au format MPEG-2 TS (.ts). Le format FLV ne pose pas de problème particulier.

Quant au format TS, il peut arriver qu’il ne soit pas facilement lisible avec tous les lecteurs vidéo. Pour résoudre le problème, il est recommandé de convertir le fichier vidéo au format MP4 à l’aide de l’onglet Conversion de Captvty.

// Autres problèmes et questions diverses

Je souhaite faire un don mais PayPal n’est pas disponible. Ai-je une autre solution ?

PayPal n’est plus disponible suite à une réclamation infondée de la part d’une société tierce.

Vous êtes fortement encouragé à utiliser Le Pot commun qui propose un service de paiement par carte bancaire sans inscription équivalent.

Le programme affiche parfois un message annonçant qu’une erreur inconnue s’est produite. Que dois-je faire ?

Une erreur est inconnue lorsque son origine n’a pas pu être déterminée. Si cela arrive, Captvty tente de récupérer la situation et vous offre dans un premier temps la possibilité d’afficher les détails de cette erreur. Une fois ces détails affichés à l’écran, transmettez ces informations à l’auteur du programme (par exemple en effectuant une capture d’écran du message) en n’oubliant pas de préciser :

  • La chaîne concernée (et la rubrique sélectionnée le cas échéant) ;
  • L’émission choisie (y compris sa date de diffusion) ;
  • Si vous avez cliqué sur Visionner (précisez s’il s’agit du lecteur embarqué ou d’un lecteur externe) ou sur Télécharger.

Votre adresse de courrier électronique doit être valide, dans la mesure où des informations complémentaires pourraient vous être demandées.

Dans un second temps, vous aurez le choix de fermer ou non Captvty. En effet, il est possible que cette erreur ne soit pas critique et dans ce cas, le programme pourra rester ouvert. Si, au contraire, l’erreur empêche le logiciel de continuer, le message reviendra et il faudra alors choisir de le fermer.

Captvty a cessé de fonctionner. Que dois-je faire ?

Un message « Captvty a cessé de fonctionner » apparaît lorsqu’un problème survient au niveau du système d’exploitation et non dans Captvty lui-même.

Les journaux Windows dans l’Observateur d’événements peuvent donner des indications supplémentaires à l’heure où est survenu le problème.

Comment faire pour utiliser Captvty sous Mac OS ?

Captvty a été conçu avec Microsoft .NET Framework, ce qui est incompatible avec Mac OS. Néanmoins, une première solution, bien qu’expérimentale, reposant sur PlayOnMac, elle-même reposant sur Wine, permet de contourner ce problème. La procédure suivante a été réalisée avec OS X Mountain Lion 10.8.3.

  • Télécharger PlayOnMac depuis http://www.playonmac.com/fr/download.html ;
  • Ouvrir l’image DMG et placer PlayOnMac dans Applications ;
  • Lancer PlayOnMac et patienter pendant l’étape Actualisation de PlayOnMac ;
  • Cliquer sur Suivant dans la boîte de dialogue de Première utilisation ;
  • Choisir Télécharger XQuartz automatiquement ;
  • Suivre les étapes d’installation de XQuartz ;
  • Redémarrer OS X ;
  • Lancer PlayOnMac ;
  • Suivre les étapes Installation des polices Microsoft ;
  • Dans PlayOnMac, cliquer sur Configurer puis Nouveau
    • Nom du disque : Captvty
  • Une fois terminé, sélectionner Captvty à gauche ;
  • Cliquer sur l’onglet Général, puis sur le bouton [+] à droite de Version de Wine. Choisir la version 1.5.29 ou une plus récente ;
  • Cliquer sur l’onglet Install components, et sélectionner puis installer, un par un, les composants suivants :
    • dotnet40 (nécessite de télécharger 48 Mo)
    • gdiplus (nécessite de télécharger 309 Mo)
  • Cliquer sur l’onglet Divers, puis sur Ouvrir le dossier du disque virtuel ;
  • Rechercher le dossier drive_c/Program Files ;
  • Décompresser le fichier ZIP de Captvty dans un nouveau dossier ;
  • À partir de ce dossier, créer ensuite un alias de Captvty.exe sur le bureau. Il est possible de demander à PlayOnMac de créer un raccourci directement, mais cela entraîne pour une raison inconnue des problèmes de gestion des accents dans le dossier de téléchargement de Captvty.

Captvty peut dorénavant être lancé à partir de l’icône située sur le bureau.

Des problèmes d’utilisation seront présents. Par exemple, le clic gauche sur la liste des émissions et sur les listes de téléchargement et conversion, ne fonctionne pas ; seul le clic droit ou le double-clic donneront un résultat. Aussi, bien que le composant Internet Explorer 8 et bien qu’Adobe Flash Player puisse être installés (par l’intermédiaire de l’onglet Wine, Wine uninstaller, puis Installer), le lecteur embarqué ne fonctionnera pas.

Une seconde solution consiste à installer Windows en tant que second système d’exploitation sur une partition dédiée de votre Mac par l’intermédiaire de Boot Camp, et installer une solution de virtualisation afin de pouvoir vous servir de Windows pendant que vous êtes sur OS X. Les produits suivants permettent de mettre en œuvre la deuxième procédure :

Notez bien que dans tous les cas (dans la liste ci-dessus), vous devrez acquérir une copie du programme d’installation (clé USB, CD, DVD) et une licence d’utilisation de la version de Microsoft Windows que vous souhaiterez utiliser.

Comment faire pour utiliser Captvty sous Linux ?

Captvty a été conçu avec Microsoft .NET Framework, ce qui est incompatible avec Linux. Néanmoins, une solution, bien qu’expérimentale, reposant sur Wine, permet de contourner ce problème. Pour commencer, ouvrez une fenêtre de terminal, puis tapez les instructions suivantes.

Ubuntu 14.10 et Wine 1.6.2 (pour les versions précédentes, ne pas lire cet encadré)

Microsoft .NET Framework 4.0 (winetricks dotnet40, plus bas) ne s’installe pas avec Wine 1.6.2 (wine --version pour connaître votre version). Pour contourner le problème, Wine 1.7 (qui est une version de développement) doit être installé à la place, grâce aux commandes suivantes :

  • sudo add-apt-repository ppa:ubuntu-wine/ppa -y && sudo apt-get update
  • sudo apt-get -y install wine1.7

Le reste de la procédure ci-dessous devrait ensuite se dérouler correctement, mais notez que le lecteur embarqué ne fonctionne pas dans la version actuelle de Captvty.

La procédure suivante a été réalisée avec Ubuntu 14.04 LTS, pour les plates-formes 32 et 64 bits.

  • sudo apt-get install winetricks
    • Ensuite, sous Ubuntu 64 bits, avant de continuer, tapez export WINEARCH=win32
  • winetricks dotnet40
  • winetricks gdiplus
  • winetricks comctl32
  • winetricks ie8 (inutile de redémarrer le système une fois Internet Explorer installé)
  • wget http://captvty.fr/getflash -O fplayer.exe
  • wine fplayer.exe -install -au 2

Enfin, décompressez le fichier ZIP de Captvty dans un dossier de votre choix, puis lancez Captvty.exe avec Wine (soit en tapant wine Captvty.exe, soit via la commande Ouvrir avec Wine du menu contextuel).

Pour ouvrir automatiquement les fichiers .exe avec Wine, cliquez avec le bouton droit sur Captvty.exe, choisissez Ouvrir avec > Autre application, puis dans la fenêtre qui s’ouvre, faire un clic droit sur chaque application listée et choisir Oublier l’association. Fermer ensuite la fenêtre. À l’avenir, les fichiers exécutables Windows se lanceront directement par l’intermédiaire de Wine.

Captvty peut ainsi être utilisé sans trop de difficultés, même si des bogues sont présents. Dans l’attente d’une éventuelle version pleinement opérationnelle sous Linux, l’auteur du programme essayera d’attacher une certaine importance à ce que le logiciel dans sa version .NET actuelle soit le plus fonctionnel possible.

Merci aux membres de ce forum Ubuntu pour leurs contributions et à Laurent pour la mise à jour de la procédure !

Captvty et les appareils mobiles…

Captvty n’est disponible sur aucun des systèmes suivants :

  • Apple iOS
  • Google Android
  • Microsoft Windows Phone
  • Microsoft Windows RT
  • RIM BlackBerry OS

Captvty n’est donc disponible sur aucun appareil mobile, smartphone ou tablette… hormis Microsoft Surface Pro, cette dernière fonctionnant sous Windows 8 Pro.

Logiciel gratuit. Nécessite Microsoft Windows avec Microsoft .NET Framework 4. Peut également fonctionner sous Linux et Mac OS X.

Pour faire part des problèmes rencontrés et de vos suggestions d’améliorations : contact arobase captvty point fr (réponse non garantie dans l’immédiat)

© 2014, Guillaume

Ce logiciel est gratuit, mais n’est pas libre. Vous n’êtes pas autorisé à distribuer, réutiliser, modifier ou décompiler, tout ou partie du logiciel. Le logiciel est susceptible d’être distribué accompagné d’autres logiciels qui restent la propriété de leurs auteurs respectifs et qui sont soumis à leur licence d’utilisation respective, et dont la fonction se limite exclusivement au téléchargement et au traitement des contenus vidéo. En dehors de ces contenus vidéo et des paramètres de configuration, aucune modification n’est apportée au système et aucune information n’est à aucun moment stockée sur ou récupérée du système sur lequel sont exécutés le logiciel et ses composantes. L’auteur du programme attire aussi l’attention de l’utilisateur sur le fait que le bon fonctionnement du logiciel ne peut en aucun cas être garanti et que l’accès aux émissions peut échouer sans préavis et pendant plusieurs jours. Captvty.fr est hébergé par la société OVH (2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France).