Mathieu Robert, journaliste chez Jara Production, réalise un reportage pour Médias, le mag diffusé le 12 avril 2015 à 12 h 35 sur France 5, que nous considérons trompeur par le fait qu’il repose sur des propos mensongers ou de nature à induire en erreur.

Extrait :

Transcription :

"MÉDIAS, LE MAGAZINE" France 5, dimanche 12 avril, 12 h 32 (à la 51e minute) — Extraits du reportage de Mathieu ROBERT (http://www.mathieu-robert.fr ou https://twitter.com/matieurober)

«

En plateau, Thomas HUGUES (présentateur) :

...Explications sur cette télé de rattrapage et ses enjeux publicitaires, avec Mathieu ROBERT :

Reportage :

(...)

Vincent NALPAS (directeur TV à la demande France TV Pluzz) :

Nous acquérons les droits pour une durée de 7 jours suivants la diffusion à l’antenne. On acquiert ces droits auprès des producteurs ou des distributeurs...

Voix off :

...Des droits chèrement acquis que les chaines veulent défendre à tout prix. Leur ennemi : le téléchargement illégal :

(Apparait à l’image le site "The Pirate Bay") Celui de films, de séries, mais aussi d’émissions de télé.

(Apparait à l’image le site au sous-titre "Arte+7 videos are one click away") L’année dernière, Arte a fait supprimer ce lien proposant de télécharger les programmes de la chaine.

(Apparait à l’image le site "Playtv.fr") France Télé est en procédure contre ce site.

Quant à celui-ci (apparait à l’image le site "Captvty.fr") il a été mis en demeure par TF1 et Canal+.

Pour contrer le piratage il faut continuer d’innover pour séduire de nouveaux clients. Du côté des opérateurs, comme ici Orange on développe des offres multi-écrans...

...Des abonnés qui en redemandent et des annonceurs séduits. Les revenus publicitaires ont triplé en deux ans...

»

Nos commentaires :

Réactions :

Cet article peut être reproduit librement.

[1] Le CSA a reconnu à Play Media le statut de distributeur conformément à la loi du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication et a mis en demeure France Télévisions de respecter cette la loi et spécialement l’article 34-2.

Logiciel gratuit. Nécessite Microsoft Windows avec Microsoft .NET Framework 4. Peut également fonctionner sous Linux et Mac OS X.

Pour faire part des problèmes rencontrés et de vos suggestions d’améliorations : contact arobase captvty point fr (réponse non garantie dans l’immédiat)

© 2011-2017, Guillaume

Contenus provenant exclusivement d’une mise à disposition du public par les services de télévision. Logiciel gratuit, mais pas libre. Vous n’êtes pas autorisé à distribuer, réutiliser, modifier ou décompiler, tout ou partie du logiciel. Le logiciel est susceptible d’être distribué accompagné d’autres logiciels qui restent la propriété de leurs auteurs respectifs et qui sont soumis à leur licence d’utilisation respective, et dont la fonction se limite exclusivement au téléchargement et au traitement des contenus vidéo. En dehors de ces contenus vidéo et des paramètres de configuration, aucune modification n’est apportée au système et aucune information n’est à aucun moment stockée sur ou récupérée du système sur lequel sont exécutés le logiciel et ses composantes. L’auteur du programme attire aussi l’attention de l’utilisateur sur le fait que le bon fonctionnement du logiciel ne peut en aucun cas être garanti et que l’accès aux émissions peut échouer sans préavis et pour une durée indéterminée. Captvty.fr est hébergé par la société OVH (2 rue Kellermann, 59100 Roubaix, France).